CONCOURS  été 2008

 

Deuxième question

 

Une image et un texte sur le même sujet : un vol d’hirondelles.

 

L’image est probablement une des plus mauvaises photographies du web et est censée immortaliser le vol d’hirondelles qui s’est abattu le 6 juin dernier sur la pièce d’eau du Breuil. C’est une oeuvre personnelle dont je n’aurai aucun mal à défendre le copyright.

 

                                                          photo m.s.s. Un vol d’hirondelles sur le Breuil juin 2008

 

Le texte opposé à cet image dans le but de vous donner à réfléchir est signé Jean Ferrat. C’est le couplet de sa fameuse chanson intitulée  La montagne :

 

Pourtant que la montagne est belle !
Comment peut-on s'imaginer
En voyant un vol d'hirondelles
Que l'automne vient d'arriver ?

 

 

La question est :

 

Comment se fait-il qu’un poète d’il y a un demi-siècle, du temps des H.L.M., du formica et du poulet aux hormones a réussi à voir ce qu’un ornithologue amateur muni des derniers perfectionnements de la technique photographique numérique n’a pu saisir en 2008? A quoi sert le progrès ? Et aussi : pourquoi les copains photographes a qui j’ai demandé de réaliser à ma place le cliché raté se sont proprement dégonflés en invoquant des prétextes dilatoires du genre «Tu comprends, moi je bosse»?

 

Un indice :

 

C’est un indice qui n’en est pas vraiment un car je ne crois pas que le site perso internet dont je vais vous conseiller la lecture donne la réponse à la question posée mais il devrait vous mettre sur la voie en vous permettant d’acquérir le minimum de connaissances ornithologiques nécessaires pour aller plus loin dans la compréhension des hirondelles. Il s’agit du site perso de Renan Levaillant  intitulé « La plume » qui est à l’adresse suivante :

                                 http://lesitelaplume.free.fr/

C’est bien écrit, drôle, illustré de très jolis dessins et on y apprend l’essentiel sur les mœurs des oiseaux que l’on rencontre tous les jours dans nos promenades. Entre autres bienfaits il vous apprendra à ne pas dire trop de bêtises sur le sujet à vos enfants, petits enfants et autres personnes qui croient en votre parole. On y traite d’ailleurs des hirondelles au chapitre des «Confusions»

 

Précisions

 

Pour ceux qui ne voyagent pas beaucoup ou qui ne se déplacent qu’au GPS en empruntant les autoroutes, il est précisé que la pièce d’eau du Breuil dont il est question ici est un bassin de décantation situé en milieu urbain dans la grande banlieue sud de Paris. Elle se trouve sur le territoire de la commune de Sainte-Geneviève-des-Bois et est aux frontières d’Epinay-sur-Orge et de Villemoisson-sur-Orge. Il en est beaucoup question sur ce site et sur son blog.

 

Autres indices et précisions.

 

Ceux qui ne sauraient se satisfaire de ce qui est dit sur cette page pourront de temps en temps aller sur le blog à la recherche d’indices et précisions supplémentaires éventuelles.

On vous dit tout ici  >>>>>>

 

                              Pour retourner à la page d’ouverture du concours

                                      et consulter les questions suivantes c’est ici >>>>>

 

 

édition du 5 juillet 2008