La belle mais triste histoire des petits cygnes du Breuil

 

la délivrance

 

Les images qui figurent sur cette page sont là pour tenter de faire partager au visiteur les sentiments éprouvés par ceux qui ont assisté au spectacle offert par les cygnes : étonnement, admiration, émerveillement, émotion, inquiétude, attendrissement.

 

Spectacle magnifique, mais aussi plein de suspense car tout ce qu’on savait au départ de façon certaine était qu’il y avait sept oeufs. Qui n’avaient pas été pondus en même temps, évidemment, et qui, en toute logique, pouvaient très bien ne pas éclore le même jour, à la même heure.

 

       

                                                                                                                                                  © Pierre Esteffe

 

les premières heures

 

C’est Pierre Esteffe qui s’est trouvé le premier au bord du nid le samedi 13 mai 2006 vers 11 heures pour saisir en images numériques la venue au monde des deux premiers de la couvée.

 

La série de photographies qui suit résume ce qu’il a vu et enregistré jusqu’à 13 heures 40 : l’éclosion des oeufs, le bec qui perce la coque, la mère qui découvre son enfant, les deux petits couchés l’un à côté de l’autre au pied de leur mère : le premier déjà éveillé, le second avec les yeux encore fermés.

 

 

              

                                                                                                                                                         © Pierre Esteffe

 

              

                                                                                                                                                         © Pierre Esteffe

 

              

                                                                                                                                                       © Pierre Esteffe

 

            

                                                                                                                                                         © Pierre Esteffe

 

                

                                                                                                                                                          © Pierre Esteffe

 

                

                                                                                                                                                          © Pierre Esteffe

 

             

                                                                                                                                                            © Pierre Esteffe

 

samedi après-midi

 

Il est vers 14 heures 30 . Les photographies qui suivent manquent de netteté, mais on reconnaît au premier plan le troisième né de la journée

 

              

 

 

              

 

 

dimanche en soirée

 

Le lendemain, dimanche, il est 18 heures. Madame Cygne couve, quelques petits mettent le nez dehors.

 

                

                                                                                                                                                     photo  Francis Bouquet

 

Trois minutes après on peut vérifier : le compte y est toujours : 5+2 =7. Il y a eu deux nouvelles naissances depuis la veille.

 

                 

                                                                                                                                                    photo  Francis Bouquet

 

lundi 15

 

Au matin du lundi on ne compte plus qu’un seul oeuf. Parmi les six petits, certains manifestent de l’impatience.

 

                      

 

 

                                 

 

 

mardi 16

 

L’attente ne sera pas longue. Au matin du lendemain, les sept enfants sont nés et sous la haute protection des parents, ils vont commencer leur éducation d’animaux aquatiques.

 

                 

 

 

VIDEO

     Une courte vidéo hébergée par YouTube accompagne cette page.

     On peut la lire en cliquant sur: ce lien :   lire la vidéo >>>

     et revenir ici après lecture en cliquant sur la flèche de retour à la page précédente.

         Si YouTube vous le propose, préférez la qualité supérieure

 

                                                                                                la suite est ici >>>>>>

   retour au sommaire >>>>>>