Ami visiteur, salut

 

 

C’est sous une nouvelle présentation que figure maintenant ici l’histoire de la famille de

cygnes qui a animé la pièce d’eau du Breuil pendant toute la saison 2006-2007

 

Ci-dessus on voit le début de la première page, la suite étant du même style qui se veut

plus clair, plus lisible et mieux adapté à toutes les formes d’écrans, tout en comportant

pratiquement les mêmes textes et les mêmes images que la version originale écrite

sous la pression des événements.

 

 

 

La belle mais triste histoire

des petits cygnes du Breuil

 

 

                                                                                                                           © Pierre Esteffe

 

PRĖSENTATION

 

La belle histoire qui va être racontée ici est celle d’une famille de cygnes sur une petite pièce d’eau de la grande banlieue parisienne durant toute une saison, du printemps de 2006 à celui de 2007.

 

Elle commence quand le couple de cygnes qui vivait là depuis plusieurs années a construit un nid au bord de la pièce d’eau à un endroit où l’on pouvait observer de près tout ce qu’il faisait. Et c’est ainsi que les promeneurs ont pu assister à tous les épisodes de la vie de la famille depuis la couvaison jusqu’au départ des enfants en passant par leur naissance et toutes les phases de leur éducation sous la conduite de parents attentifs.

 

Sept enfants sont nés en mai 2006, mais quatre seulement sont allés jusqu’au terme normal de la vie avec leurs parents. Alors qu’au printemps de 2007, après le départ des enfants, le couple toujours uni avait commencé à construire un nouveau nid près de l’ancien, un chien est venu mettre fin à la belle histoire en blessant mortellement le mâle. La femelle est restée là un moment pour ne plus revenir.

 

On en déduira que la vie sur la pièce d’eau du Breuil n’a pas été celle d’un long fleuve tranquille. Et aussi que pour les humains spectateurs il a eu bien des moments d’inquiétude et parfois de colère. Mais aussi d’admiration et d’émotion.

 

Tout cela a déjà été raconté sur ce site au jour le jour, à la façon d’un reportage et avec une certaine .........

 

                                                                 etc.

                                                                          etc.

                                                                                  etc.

                                                                                         etc.

 

 

 

 

 

 

                                                                       la suite se lit ici >>>>>>>> 

12 novembre 2008